Welcome To Special Olympics International!

We are a global organization with programs in over 220 countries. This site may be customized by language and geographic region.

Tir gagnant pour Anca

Le parcours d’Anca Chirita avant d’arriver aux Jeux Mondiaux Special Olympics a été particulièrement long. La joueuse de pétanque roumaine de 20 ans a été abandonnée dans une institution à l'âge de 3 ans et, puis n’a cessé d’être transférée d’une institution à une autre pendant les deux années suivantes.

Participation aux Jeux

La joueuse de pétanque roumaine de 20 ans a été abandonnée dans une institution à l'âge de trois ans, puis n’a cessé d’être transférée d’une institution à une autre tous les deux ans.

Anca a connu à Special Olympics Roumanie en 2003, quand elle a commencé à participer aux épreuves d’athlétisme. Selon le Directeur national de la Roumanie, Christian Ispas, elle est passée de l’institution à un foyer pour personnes souffrant de déficiences grâce à la Foundation Motivation Romania et au parrainage d’une œuvre caritative irlandaise, Comber Romania, qui cherche à mettre fin à l’existence des orphelinats en Roumanie et souhaite que les personnes avec des déficiences puissent être intégrées et vivre en société.

Lors des Jeux Mondiaux Special Olympics 2011, Anca a été entourée de 46 autres athlètes de Roumanie qui participent aux épreuves de pétanque, gymnastique, athlétisme et tennis de table, ainsi que de football et de basketball unifiés. L’équipe des joueurs de pétanque a présenté une rude concurrence à ses rivaux de SO Costa Rica.  

Les deux équipes se sont affrontées pour la première fois lors d’un tournoi préliminaire, à l’occasion duquel la Roumanie a gagné en marquant un point de plus. Anca, qui se déplace habituellement en fauteuil roulant, utilise une canne pour jouer à la pétanque. Après un tir gagnant d'Anca, le Costa Rica a contesté la validité du point en déclarant que sa canne avait interféré avec la défense. Les officiels ont rejeté la réclamation et la Roumanie a été déclarée vainqueur.

Les deux équipes sont ensuite passée en demi-finales, dont elles sont ressorties gagnantes. Ainsi, les deux équipes se sont à nouveau affrontées en finale, et la compétition fut très serrée. Dans les dernières secondes du jeux, le tir final d'Anca a permis à la Roumanie de remporter la victoire !

Ses coéquipiers se sont précipités vers elle pour célébrer cette victoire, et Anca rayonnait de fierté. Comme Ispas le décrit, « Anca a pris énormément confiance en elle depuis ses débuts avec Special Olympics. Au départ, elle se demandait ‘Mais comment puis-je jouer ? Je suis dans un fauteuil roulant ?’, mais aujourd’hui, Anca est l’héroïne de l’équipe roumaine.  »

L’esprit d’équipe

Ispas la décrit aussi comme une personne qui a un esprit d'équipe. Elle pense toujours à ses coéquipiers et leur est entièrement dévouée. Bien que les jours qu'Anca a passé dans une institution appartiennent au passé (elle vit à présent chez une famille à Bucarest), elle n’oublie jamais que des enfants vivent encore dans de mêmes conditions.

En Roumanie, l’institutionnalisation est beaucoup moins répandue qu’il y a vingt ans grâce au travail d’organisations comme Comber Romania et le Motivation Center où Anca travaille comme bénévole. Ces organisations ont façonné la perception de la société des personnes avec des déficiences, et elles ont permis de créer des opportunités d’intégration. Le programme « SO Get Into It » Special Olympics a été introduit dans des centaines d’écoles à Bucarest et dans le pays ; le football et le basketball unifiés gagnent en popularité. Au cours des trois dernières années, la Fondation Vodafone et l’Union Européenne ont soutenu des programmes de sports unifiés dans les écoles et les communautés de Bucarest. 

Alors qu’Anca rentre chez elle médaillée d’or Special Olympics, il est indéniable que son bonheur contagieux et son espoir vont rejaillir sur un grand nombre de personnes qui la connaissent et découvrent ses exploits. Sa victoire en dira long au nom de ses frères et sœurs qui vivent encore en institution.