Welcome To Special Olympics International!

We are a global organization with programs in 170 countries. This site may be customized by language and geographic region.

Contre tout attente, l’équipe Iraq remporte l’or

Il faut beaucoup de détermination pour envoyer une équipe d’athlètes iraquienne à l’autre bout du monde pour participer aux Jeux Mondiaux Special Olympics. Il faut aussi l’aide des voisins, dans ce cas précis, les Émirats Arabes Unis. C’est là où l’équipe Iraq a été envoyée en vue de s’entraîner pour le tournoi des Jeux Mondiaux, loin de la guerre et de la peur de la guerre.

Entraînement dans un pays voisin

Hourrah ! Les joueurs de football d’Iraq célèbrent leur médaille d'or.

Bien que les athlètes de l’équipe de football iraquienne à cinq joueurs étaient impatients de participer au tournoi, ils avaient pris beaucoup de retard dans leur entraînement. La raison de ce retard était liée au manque de lieux sûrs pour s’entraîner en Iraq.

 Mais pendant deux semaines d’entraînement intensif dans les Émirats Arabes Unis, le capitaine de l’équipe, Odai Kazem, a pris conscience de la qualité de leur jeu. « Au cours du camp d’entraînement, nous avons joué des matchs amicaux, et à notre surprise, nos adversaires nous ont prédit que nous remporterions une médaille », a déclaré Odai. Mais lors des Jeux mondiaux d'été organisés à Shanghai en Chine, les équipes iraquiennes ont dû faire face à une rude compétition.

La concurrence fut rude

Joie. Remporter l'or en football fut un moment mémorable.

Odai déclare, « Nous avons été stupéfaits du niveau de performance de nos adversaires et de la plupart des équipes participantes. Ce fut difficile de jouer contre eux, il n’y avait pas de comparaison possible ; leur niveau de performance et leur condition physique étaient largement supérieurs aux nôtres. » 

Ces athlètes d’Iraq – où les personnes avec des déficiences intellectuelles se trouvent confrontées à de nombreux obstacles et préjugés - n'ont pas baissé les bras. Ils ont en fait remporté la médaille d’or. Odai attribue cette victoire à la « stratégie parfaite » de leur entraîneur, Aly Shaker. Il dit que leur entraîneur est « à l’origine de cette réussite. »

Odai décrit aussi l’importance de la persévérance dans la « performance remarquable » de son équipe. Il dit : « Nous étions prêts à faire face à l’adversaire, mais sans jamais le sous-estimer et en jouant avec confiance. » Tel est le secret de notre victoire.

Marque l’histoire des Jeux Mondiaux

De nombreux athlètes Special Olympics vivent dans des pays ravagés par la guerre, mais ils sont déterminés à trouver des moyens pour participer aux compétitions et obtenir des résultats. Ce processus peut rapprocher les gens, y compris les organisateurs, les bénévoles et leurs familles - Tous unis pour aider les athlètes avec une déficience intellectuelle à progresser et montrer leurs talents au reste du monde.

 « En dépit du modeste entraînement avant les Jeux, nous sommes montés sur le podium pour recevoir la médaille d'or et laisser notre marque sur l'histoire des Jeux Mondiaux », a déclaré Odai. « Nous y sommes parvenus grâce au soutien technique et administratif de ceux qui nous ont permis de monter sur ce podium. Il s’agit des représentants officiels du programme iraquien qui nous poussés vers le haut en mettant en œuvre une stratégie efficace. »

En plus des athlètes qui ont concouru dans l’équipe de football masculine à cinq joueurs, l’Iraq a aussi envoyé des athlètes pour participer aux épreuves de cyclisme, d’haltérophilie, de sports aquatiques et d’athlétisme. L’équipe iraquienne comprend aussi des athlètes féminines atteintes de déficiences intellectuelles, qui n’ont pas souvent l'opportunité de faire valoir leurs talents. Comme l’a murmuré un adolescent, athlète du saut en longueur qui a travaillé dur pour réussir, « Je suis heureux. »